panorama-5300

 A seulement 150km de Paris, vous pourrez découvrir le château de courtalain, bati en 1483 par Guillaume d'Avaugour époux de Perette de Baif, tante d'Antoine de Baif, poète ami de Ronsard et membre de la pleiade.

    Courtalain a longtemps appartenu à la Maison de Montmorency et depuis 1862 à ses descendants la Maison de Gontaut-Biron. A son château du XVème siècle est accolée une tour néogothique anglaise témoin du retour des Montmorency après la révolution. Autour de celui-ci on pourra admirer le superbe parc aux arbres bicentenaires ainsi que les très belles dépendances du XVIIIème siècle.

Parc-1

 courtalain_le_chateau_R

Au XVIIème siècle le château entra dans la maison de Montmorency par le mariage de Jacqueline d'Avaugour avec Pierre de Montmorency. Neuf générations de cette illustre famille se sont succédés à Courtalain dont le duc Anne Léon, mort en exil en 1799. Il est enterré à Courtalain et Anne Charles, son petit fils, qui racheta avec ses brides de fortune Courtalain saisi comme bien nationnal.

 

Visite extérieure du château, de l'escalier d'honneur,
des dépendances et de l'orangerie

 

Horaires:

Le Château de Courtalain est ouvert à la visite de mi-juillet à mi-Août, tous les jours de 10h à 11h et de 14h à 17h, départ de visite toutes les heures.

En 2017:

Visites possible du Dimanche 9 Juillet au Dimanche 20 Août, tous les jours entre 13h30 et 18h30 (début de la dernière visite)

 

Droit d’entrée : 5€/adulte, 4€/Enfant - de 12 ans.

 

Contact:

02 37 98 80 25 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Plus d'histoire...

Le château de Courtalain que l'on découvre en arrivant par la route d'Arrou a été bâti en 1483 par Guillaume d'Avaugour, chambellan du roi, et son épouse Pierrette de Baïf dont la pierre tombale est visible dans l'église.

Ensuite, Courtalain entra dans la maison de Montmorency, par le mariage de Jacqueline d'Avaugour avec Pierre de Montmorency en 1553 et y resta pendant neuf générations. Soit jusqu'en 1862, année où mourut le dernier duc Anne Raoul de Montmorency. C'est sa nièce Félicie, princesse de Bauffremont et du Saint-Empire, marquise de Gontaut Biron Saint Blancard qui en hérita et qui fit entrer Courtalain dans la famille de Gontaut Biron, actuels propriétaires, l'une des plus illustres familles de notre pays, originaire de l'Agenais.

 

L'aile en briques que l'on aperçoit sur le côté fut construite par le duc Anne-Charles-François de Montmorency en 1802 à son retour d'exil en Angleterre. L'aspect décoratif du château actuel est dû au sculpteur Henri Gaullier qui fut chargé en 1854 de le restaurer en réalisant les parties hautes dans un style Renaissance.

Les façades et les toitures sont classées aux Monuments Historiques depuis le 9 juillet 1926.

L'Escalier en vis principal du château ; façades et toitures des dépendances du milieu du 18e siècle (pressoir, étable, écuries, remises à voitures, grange, logements des domestiques et du régisseur, buanderie), pavillon d'entrée de la cour des communs, murs qui ferment ou subdivisent cette cour avec leurs portails ; pavillon Caroline avec son décor ; façades et toitures de l'orangerie ; façades et toitures de la briqueterie et vestiges des fours ; façades et toitures de la conciergerie vers la place de l'église ; pavillons du jardin potager et son mur de clôture ; douves sont classés aux Monuments Historique depuis le 10 mai 1991.

Le parc paysager du château de Courtalain à Courtalain constitué de la prairie et des grandes perspectives autour du château ainsi que des éléments bâtis non encore protégés: la glacière, le mur d'enceinte façades et toitures du pavillon du garde, la façade méridionale et la toiture du pavillon du jardinier et le mur d'appui de la serre, sont classés depuis le 21 mai 1997.

Le château est entouré d'un parc à l'anglaise de 200 ha que l'on peut visiter l'été et de dépendances dessinées par Gabriel de Lestrade en 1730 (pressoir, étables, écuries, remises à voitures, grange, logements des domestiques et du régisseur), ainsi qu'une orangerie transformée en salle de réception.

 

PLUS D'INFORMATIONS SUR COURTALAIN

Nous contacter
1000 caractères restants