Vue generale 150Boisgasson, commune du canton de Cloyes, au sud-ouest du département de l'Eure et Loir, à la limite du Loir et Cher. Sa superficie est de 749 hectares.

Les habitants sont appelés les Boisgassonnais.
Boisgasson dit autrefois Boscus-Gartionis vers 1250 (pouillé), Boscus-Gassionis en 1280, Boscus-Gassonis en 1314 (chartRue principale450e de l'abbaye de Bonneval), Notre-Dame de Boisgazon, 1736 (pouillé).
Deux écarts, la Vallée et le Souancey, mentionnés en 1586 comme fief seigneurial de Boisgasson sont aujourd'hui compris dans la partie agglomérée du bourg de Boisgasson.
La commune de Boisgasson n'aurait pas d'histoire si sur son territoire elle n'avait renfermé deux manoirs antiques, dont l'un la Ferté-Couverte-de-Fer a totalement disparu au XVème siècle, ou au XVIème siècle pendant les incursions desAnglais, et dont l'autre Villemesle a survécu jusqu'à nos jours, ayant été rebati assez longtemps après sa destruction, probablement à la même époque.


La commune est composée de 13 hameaux :

- Andillou, hameau de Boisgasson, en limite de Saint-Pellerin et de Boisgasson. Mentionné sous le nom d'Andeglou en 1382 (aveu de Pierre Coupe), Andilhou en 1585, Andillou ou les Bouardz en 1599 (charte de la seigneurie de Courtalain) . Bouard venant du nom d'un habitant (Jean Bouard) qui y demeurait en 1566.

- Le Beau chène, hameau de Boisgasson, Beauchesne en 1382 (aveu de Boisgasson). Le petit parc au beau chesne, 1572 (charte de la fabrique de Boisgasson). Beauchêne (1861).

- Bel-Air, hameau de Boisgasson. Ferme en 1861.

- Bellevue, hameau de Boisgasson, ferme en 1861.

- La Ferté, ferme de la commune de Boisgasson, isolée tire son nom de la Ferté-de-Fer, ou couverte de fer Firmitas-Nerberti en 1069 (charte du prieuré Saint-Martin de Chamars), Firmitas Ferrea en 1235 (charte de l'Abbaye de Bonneval). Le Fief de la Ferté-Couverte-de-Fer 1382, était vassal de Pierre-Coupe et ressortissait pour la justice à Alluyes. Ancienne forteresse qui fut détruite par les Anglais au XVIème siècle.

- La Ferté, ancienne tuilerie.

- La Freslonnière. hameau de Boisgasson. Mentionné sous le nom de la Frelonnière en 1511 (notaire de Courtalain), la Freslonnière en 1572 (charte de la fabrique de Boisgasson). Le Fief de la Freslonière était vassal de la Ferté-
Couverte-de-Fer. La Freslonière en 1861.

- La Goespierre, ferme, ancien fief seigneurial de Boisgasson mentionné sous le nom de La Goueppière en 1532 (charte de l'abbaye de Saint-Avit près Châteaudun), La Gouépière en 1574, La Gouespierre en 1586 et La Gouespière en 1633 (charte de la Fabrique de Boisgasson).

- Les Grandes-Haies et les Petites Haies, hameau de Boisgasson, gite d'étape, l'ancien fief des Haies relevait de la Ferté-Couverte-de-Fer.

- Le Journet, hameau de Boisgasson, mentionné sous le nom Les Journects en 1513 (notaire de Courtalain) et Les Journets en 1586.

- Les Tasses, ferme de la commune de Boisgasson.

- Villemesle, antique manoir, résidence ordinaire des seigneurs de Boisgasson, érigé en châtellenie en 1720, par l'union des seigneuries de Boisgasson, Langey, Bouffry et la Ferté-de-Fer, ressortissait pour la justice à Montigny-le-Gannelon et au baillage de Châteaudun.
Villamelli, 1258 (charte de l'Abbaye de la Madeleine de Châteaudun), Villemerle, 1382 (aveu de Pierre Coupe), Villemelle, 1511 (notaire de Courtalain).

Quelques photos de Boisgasson

Nous contacter
1000 caractères restants